Championnat de France sport-adapté à Aurillac. Les combattants du Stade Poitevin Judo Jujitsu ne laissent rien à leurs adversaires!

Des combattants hors normes

Première journée, Aurélien ouvre les hostilités ce samedi!

Aurélien Gomez cat -60 kg senior div. AB

Aurélien débute dans une poule de 4 combattants. 
Il devra remporter 2 combats pour sortir de la poule et poursuivre en tableau. Celui-ci sera à élimination directe. 
Aurélien a du mal à débuter son combat et n'entre pas sa hanche. Du coup, il se fait contrer. Il continue sur ce schéma malgré les directives du coach. 
Il se fait immobiliser au sol et perd son premier combat. 

Le deuxième combat commence mal. Au lieu de tirer, Aurélien pousse alors qu'il est en faiblesse sur sa jambe. Heureusement il tombe, ça ne marquera pas. Avec beaucoup de difficultés sur une attaque de son adversaire, il pivote et le fait tomber. Il marque un Waza Ari. Un moment après, il se fait immobiliser, mais réussi à sortir. Grosse tension sur un combat incertain et dans lequel je sens Aurélien très fragile sur son Kumi-kata (saisi du kimono). Sur une attaque,  Aurélien tourne sur Tai Otoshi et marque son deuxième Waza-Ari. Au bout du suspense, il remporte son deuxième combat. 

A son troisième combat, Aurélien écoute les consignes et tirant son partenaire à lui, il le projette en 10 secondes, Waza Ari. Profitant de cet avantage, il l'immobilisera jusqu'au gong. Ippon

Aurélien sort des poules pour entrer dans le tableau. 
Il se place en demi-finale et remporte sa place en finael sur un Uchi Mata suivi d'une immobilisation. 

La finale s'annonce très intéressante puisqu'il rencontrera le judoka contre qui il a perdu en phase de poule. 
Le mental va être déterminant.
Aurélien est reboosté. 
Dès la première action, on voit un autre Aurélien. Plus combattif et beaucoup plus fort sur ses jambes. Il fixe son adversaire, tourne les hanches et tire fort sur la manche. Son adversaire tombe et Aurélien marque un Waza Ari. Il veut enchaîner au sol, mais ne garde pas la manche. Son adversaire, plus petit, mais surtout plus dense et physique remonte sur Aurélien. J'ai bien cru que le combat était terminé pour lui, mais c'était sans compter sur sa détermination. Il réussira à agripper sa jambe et à arrêter le décompte de l'immobilisation. Grosse frayeur. 
Aurélien reprend debout sur la même dynamique et remarque, sur Tai Otoshi, un autre Waza-Ari  lui assurant la victoire. 
Aurélien est donc champion de France de judo 2018 sport adapté. Une immense fiérté pour ses parents et son coach!

La suite demain, Francis, Teddy et Askold défendront leurs chances!

Deuxième journée. C'est le tour d'Askold Martémianov

Askold est en tableau avec 20 combattants. 

Le tirage au sort lui est favorable. Il passe directement un tour et se place directement en huitième de finale. 
Son premier combat le met face à un plus petit, mais très puissant adversaire. Askold le déplace bien, garde la distance et lance un harai goshi (mouvement avant de hanche) il fait chuter son adversaire marquant ainsi un Waza ari. Dommage qu’il relâche la manche, car ça ne lui permet pas de poursuivre son action au sol. Reprise debout. Son adversaire attaque sur un o soto gari (projection avec un fauchage de la jambe vers l’arrière), mais Askold maîtrise parfaitement le kumi kata (saisi du kimono) lui permettant de ne pas être en danger. Il poursuit sur un contre avec cette même technique puis immobilise son adversaire jusqu’au gong final.  Il passe en quart de finale. 

Son deuxième combat sera très compliqué. Face à un grand qui le tire vers lui dès le début, Askold le suit. O soto gari et Askold chute. Waza ari contre lui.  Askold se démobilise, mais cette fois-ci, il écoute son coach. Il se déplace en tirant son adversaire et surtout place bien ses mains sur le kimono. Il lance à son tour un o soto gari et projette son adversaire. Il marque Waza ari puis l’immobilise et remporte le combat.

Troisième combat. Askold est très efficace et maîtrise son adversaire. Il le déplace puis le fixe pour lancer un o soto gari très efficace, il suivra au sol, mais méritait un ippon sur cette action. 
Askold est en finale.

Il semble détendu et confiant. Face à lui, c’est un petit gabarit dense qui fait l’erreur de le pousser, Askold absorbe sa poussée et tourne les épaules dans un harai goshi qui ne laissera aucun doute sur la marque. C’est un splendide Ippon. 

Askold est champion de France 2018 des -73 kg senior div BC

C'est au tour de Teddy Sarazin de combattre!

Teddy est en tableau avec 12 combattants. 
Le tirage au sort lui est favorable. Il passe directement un tour et se place en quart de finale. 

Teddy entame son premier combat très stressé.  
Face à un grand tonique qui se déplace bien, Teddy reste dans le combat, il sort de son axe, lance un mouvement d’épaule, mais sans succès. Son adversaire est très fort et garde la distance. Petite frayeur au sol où Teddy relève la tête. Retour au combat debout. Teddy relance la même technique et réussi à immobiliser son adversaire au sol. Il remporte son combat et se place en demi-finale.

Il rencontre un costaud pour sa demi-finale, mais le pire ennemi de Teddy est…Teddy. Il se déconcentre, se relève, mais n’est pas incisif sur les mains. Grosse frayeur à deux reprises. C’est alors que Teddy se réveile. Il attaque avec un mouvement d’épaule et marque Waza ari. À la reprise, Teddy n’écoute pas les conseils du coach, grosse frayeur à nouveau. Puis enfin, il se décide à écouter, il tire son adversaire et en réaction arrière, il en profite pour le projeter sur l’arrière avec un petit fauchage  intérieur (ko soto gari).  Teddy est en finale. 

Pour cette finale, son adversaire est redoutable, c’est un ancien 1ère division. Teddy écoute et le tire à lui. C’est très difficile, on est sur un engagement physique total. Ça peut partir à tout moment. Teddy lance son Soen nage (mouvement d’épaule) et marque Waza ari. Sincèrement, il aurait mérité un ippon. Reprise debout. Par deux fois, son adversaire fait des techniques interdites non sanctionnées (sutemi Waza, technique de sacrifice). Enfin, dans sa troisième tentative de sutemi, Teddy réussit à le contourner et l’immobiliser au sol et remporte, à la fin du temps réglementaire, la victoire.

Teddy est champion de France 2018 en -90 kg senior div BC 

A Francis Mbog de finir cet exceptionnel parcours!

Francis est en poule de 4 combattants. Il rencontrera par conséquent ses 3 concurrents. 

Francis est tout de suite très fort sur ses mains, il mène le combat et projette rapidement son adversaire sur o uchi gari (fauchage intérieur en projection sur l’arrière), il mène d’un Waza ari. À la reprise, Francis repart sur la même dynamique, ne laissant aucune chance à son adversaire. Le déséquilibre est parfait, l’adversaire fixé, il lance son mouvement de hanche et projette. Ippon. 

Pour son deuxième combat, il rencontre un adversaire très fort sur ses mains. Il contre sur o soto gari et enchaine au sol. Au bout du décompte, il gagne par ippon.

Pour son dernier combat, Francis est impitoyable. Tirant son adversaire à lui, il déclenche un uchi mata et marque Ippon.

Francis est champion de France 2018 junior en -66 kg div BC

Le coach est très satisfait des résultats, mais épuisé. Il méritera bien un peu de repos et de calme pour retrouver sa voix.

Stéphane Carteron