Tournoi minimes de Chauvigny le 02/12/2018

Rédacteur, Vincent Julien.

Lise Martin, 1ère en -70kg 2V.

Lise se retrouve dans une poule de trois.
Elle aborde son premier combat déterminée, concentrée et appliquée à réussir son début de compétition. Elle ne tergiverse pas et dès la première séquence de travail, notre stadiste s'impose sur le Kumikata et réussit à embarquer son adversaire sur son spécial, finissant son enchaînement au sol, Wazari à Wazate Ippon pour Lise.
Le deuxième combat s'annonce d'une tout autre couleur ! C'est la revanche de la place pour la médaille de bronze à Lormont il y a 15 jours, où Lise l'avait emporté sur cette judokate du Grand Cognac judo. Lise démarre sur les chapeaux de roues, très tranchante sur le kumikata. Elle prend le dessus, et déclenche avec brio sur un superbe O soto gari, une première pour Lise en compétition (cette technique), Ippon pour notre judokate, qui décroche la Médaille d'or ! Lise s'impose un peu plus dans cette nouvelle catégorie des -70 kg sur le plan régional !
de bon augure à une semaine maintenant du Championnat de France Minimes ! Bravo à elle !

Ethan Dischbein, -34kg 2D non classé.

Ethan commence sa compétition en Tableau. Malheureusement son premier combat ne se passe pas comme prévu, notre stadiste laisse son adversaire prendre aisément le kumikata de son choix et enchaîner. Ethan craque et finit par être embarqué le dos, Ippon contre notre jeune minime première année.
Il part ensuite en repêchage. Ethan commence son combat de "repêch' " de la même manière que le premier, en laissant son adversaire prendre le dessus sur le kumikata. Son manque d’agressivité lui coûte la victoire au bout de 45 sec. Ethan avait pourtant montré de belles attitudes défensives puis offensives en Ne waza (travail judo au sol) ainsi que deux essais sur sa technique avant préférée, Morote Seoi Nage.
Ethan découvre le niveau régional minime et a compris que s'il souhaite franchir cette nouvelle étape, il faudra, lors des cours de judo, travailler en fonction. Le judo est une discipline exigeante et rigoureuse, comme peut l'être la vie (d'où le surnom pour notre discipline d'école de la vie").
Ethan l'apprend jour après jour. Bravo à lui !

Zacharie Olivier, 3e en -42 Kg 5V 1D.

 "Zac" atterrit dans la partie B du tableau des moins de 42Kg. Il commence au premier tour face à un judoka de Blois (41). Zac montre lors de ses combats une belle maturité, analysant bien son adversaire gaucher et prend le dessus sur son adversaire sur le kumikata rapidement. Notre stadiste manque par la suite de conviction dans ses attaques, bien anticipées par son opposant. Il réussit à trouver la solution avec une superbe projection avant forme harai goshi, Ippon pour "Zac". 
Deuxième combat pour "Zac" face à un judoka du Grand Cognac Judo. Zac là encore montre tous ses progrès en gagnant son combat "au temps". En effet, Zac prend l'avantage sur un harai makkikomi, et s'ensuit alors un combat plus qu'engagé où les attaques s'enchaînent des deux côtés sans relâche. "Zac" ne craque pas et tient bon. Il prend deux pénalités, les deux pour "fausse attaque" (attaque jugée par l'arbitre fausse dans le sens où le judoka visé se jette généralement trop vite au sol en voulant l'embarquer) . Mais il sort vainqueur de ce combat. Une belle expérience pour lui, face à ce judoka qui finira 7e.
Il arrive donc en quart de finale, où "Zac" laissera son partenaire prendre l'initiative par deux fois, une première sur une attaque directe, la deuxième fois après une attaque de notre Stadiste sans conviction, il contre, envoyant les deux épaules au tapis, un Wazari et 1 Ippon contre "Zac".
Il part donc en quart de finale de repêchage, en lice pour aller décrocher la médaille de bronze. Il recombat contre le judoka du 41, qu'il avait rencontré sur son premier combat (les aléas des tirages au sort en tableau), avec le même résultat, un ippon pour Zac sur un superbe Osoto Gari.
Place à la demi-finale de "repêch" ! Là encore "Zac" montre tout l'étendu de ses progrès en prenant l'avantage dans les 30 premières secondes sur un Harai Makkikomi, et réalise un superbe O soto gari en reprise de garde (principe d'attaquer dès la première saisie pour surprendre son partenaire) Ippon pour notre Stadiste et le voilà combattre pour la place de 3e.
Là encore Zac s'impose rapidement sur le kumikata mais manque de déplacement dans son schéma, ne réussissant pas à projeter son adversaire sur le dos. Il se reprend à la mi-combat et réalise une nouvelle fois un superbe Osoto gari en deux temps, Ippon pour notre Stadiste, ravi de continuer à goûter aux podiums régionaux.
Zac continue d’engranger de l'expérience sur les tapis de compétitions. De belles attitudes, de belles projections, très à l'écoute, voilà qu'il entame bien cette saison ! Bravo Zacharie !

Zeïde Bekkouche, 2D en -46Kg.

 Après un premier combat timide pour Zeïde, où il commet l'erreur de trop avancer sur son partenaire, lui laissant libre cours d'attaquer sur l'avant, notre Stadiste arrive en combat de repêchage.
Il entame ce combat avec plus de précision cherchant à s'imposer sur le Kumikata pour continuer son schéma tactique (saisie/décalage/tentative d'attaque). Malheureusement son adversaire prend le dessus sur ce premier point, lui permettant de déplacer et d'embarquer notre judoka sur un Morote Seoi Nage à genoux, Ippon contre notre Stadiste.
Zeïde découvre lui aussi cette nouvelle catégorie d'âge et de poids et pour lui aussi le résultat ne reflète pas sa progression. Zeïde prend petit à petit confiance en lui, montrant lors des cours de judo plus d'envie. Cela s'est traduit la saison précédente par de beaux progrès, il faut continuer sur cette lancée pour se faire toujours plus plaisir lors des week-ends compétitions. Bravo à lui !

Thomas Desjardins, 3e en -60Kg 5V 1D.

 Thomas commence sa compétition en poule de 6, lui offrant 5 combats pour aller décrocher la qualification pour la phase finale de la compétition (les 2 premiers de chaque poule sortent de poule pour aller faire les demi-finales). Thomas réalise un parcours en poule sans faute, avec 4 victoires, dont deux superbes projections sur un Uchi mata forme hanche magnifique et un De ashi barai tout en finesse (technique de balayage). À noter aussi un combat rudement mené et gagné face à un judoka d'Angoulême judo, gagné au courage avec un avantage pris sur une belle séquence debout suivie en immobilisation à la mi-combat. Thomas finit premier de sa poule et accède aux demi-finales et au podium assuré. Il tombe face à un judoka du DAN79, jeune minime à potentiel, rencontré plus tôt dans la saison sur le tournoi du stade poitevin (dans la même configuration de combat, demi-finale). Malheureusement, notre stadiste ne trouve pas la solution face à son adversaire, malgré de jolies tentatives de Seoi Nage, un tantinet tardif dans le déplacement et donc facilement défendable. Il cède sous le Kumikata imposant de son adversaire et se fait embarquer sur un joli harai Goshi, ippon contre notre Stadiste. Thomas finit donc sa compétition et décroche une nouvelle médaille régionale. Thomas continue de progresser et d'apprendre en passant toujours un peu plus de temps sur le tapis. Il y a donc une égalité maintenant avec le judoka niortais, rendez-vous au championnat interdépartemental pour "la belle" ! Bravo à lui !

Haïtem Belgherbi en -50 Kg, 2V 2D.

Haïtem commence bien sa compétition en prenant dès lors de la bataille de garde (prise du kumikata), l'initiative et le dessus. Il suit bien son schéma d'attaque et réussit par deux fois sur son premier combat à faire chuter son partenaire sur la tranche, Wazari à Wazate Ippon avec un Harai goshi makikomi (principe d'enroulement du bras de l'adversaire en technique avant).
Son deuxième combat est assez similaire, de belles attitudes sur le Kumikata, des décalages intelligents et une attaque franche qui lui permettent de faire tomber son partenaire sur la tranche. Il enchaîne en osae Komi (immobilisation au sol), Wazari à Wazate Ippon.
Haïtem arrive en quart de finale, face au numéro 1 de la région, un judoka du Judo club Naintré. Haïtem sombre dans le doute et la timidité, laissant libre à son adversaire de s'imposer sur le kumikata et d'embarquer notre stadiste sur un morote à genou très bien exécuté.
Haïtem part donc en quart de finale de repêchage à un combat d'arrivée dans les places avec classement (les 7 premiers sont classés). Là encore Haïtem ne réussit pas à "relever la tête" et laisse son adversaire faire un joli enchaînement O uchi gari/Ura nage, projetant notre stadiste dans les airs... et sur le dos.
Fin de compétition pour Haïtem qui restera frustré et déçu. À tord, car, n'oublions pas ses deux premiers combats rudement menés et gagnés par Haïtem. Il découvre une fois de plus que le niveau régional est exigeant et qu'il va falloir redoubler d'efforts s'il souhaite à nouveau monter au plus haut les couleurs du Stade. Bravo à lui !